Location en loi Pinel : quels justificatifs demander aux locataires ?

Guide d’achat de brasserie à Nice
Guide d’achat de brasserie à Nice
janvier 25, 2021

Location en loi Pinel : quels justificatifs demander aux locataires ?

Quel est l’intérêt de la loi Pinel pour la location ?

Avec la loi Pinel, louer un bien immobilier offre beaucoup d’intérêts. En effet, grâce à cette loi, vivre décemment dans un logement qui est considéré désormais comme un bien commun est une bataille qui concerne tout le monde. Il faut noter que cette loi permet de réduire les impôts de chaque propriétaire qui investit dans le pinel et des avantages de loyer à bas prix pour chaque locataire. Cette réduction d’impôts se calcule proportionnellement à la durée de la location :

  • 12% sur une durée de 6 ans.
  • 18% sur une durée de 9 ans
  • 21% sur une durée de 12 ans.
  • La loi Pinel offre donc à chaque personne la possibilité de bien préparer son avenir grâce à tous ses intérêts. Toutefois pour profiter de la location Pinel, il est indispensable de respecter certaines obligations surtout quand il s’agit de fournir des documents qui sont indispensables pour l’objet d’un justificatif locataire loi pinel.

    Les justificatifs à fournir en tant que locataire imposé en France

    Le décret de novembre 2015 a clairement indiqué les pièces justificatives que le locataire ou son garant doit fournir avant de signer le contrat de location Pinel. En effet, un justificatif locataire loi pinel comprend 4 documents qu’il faut impérativement fournir au bailleur. Ces pièces justificatives sont :

  • Un justificatif d’identité qui peut être une carte d’identité, un permis de conduire en cours de validité ou un passeport. Chacune de ces pièces doit avoir une photo et une signature de la personne concernée (locataire ou garant) pour être acceptée;
  • Un justificatif d’activité qui peut prouver la capacité financière du futur locataire. Ce justificatif peut être un seul document ou plusieurs à savoir une carte professionnelle, un contrat de travail ou de l’extrait K bis du locataire, afin de montrer au bailleur qu’il n’y aura pas d’incapacité de paiement;
  • Un justificatif de ressources qui va permettre au locataire de bénéficier selon la loi Pinel d’une réduction d’impôt. En effet, le locataire doit respecter le revenu fiscal de référence comme le définit la réglementation en vigueur. Fournir les 2 derniers avis d’imposition ou de non-imposition au bailleur et les 3 dernières fiches de paie est obligatoire pour le locataire;
  • Enfin le justificatif de domicile qui peut prouver que le locataire est un candidat sérieux. Ce justificatif permet de voir s’il respectait les paiements de ses mensualités concernant la location de son logement précédent. Ainsi, le bailleur peut exiger des documents tels que ses anciennes factures d’électricité, ses quittances de loyer ou encore une attestation provenant de son ancien bailleur.
  • Et pour ceux qui sont imposés à l’étranger ?

    Pour le futur locataire qui n’était pas imposé en France pour l’année de référence, le bailleur doit vérifier ses ressources en fonction des justificatifs qu’il avait à l’étranger. Dans ce cas, pour le justificatif locataire loi pinel il faut soit un avis d’impôt sur le revenu à l’impôt ou aux impôts de là où il vivait (collectivité ou État), soit il fournit un document provenant de l’administration fiscale de cette collectivité ou cet État. Il est aussi essentiel que le futur locataire fournisse une attestation de son employeur ou de l’administration étrangère. Enfin, le bailleur doit pouvoir constituer ses revenus et les convertir en euros, afin de faire une simulation pour calculer le revenu fiscal de référence correspondant.